Avertir le modérateur

25 octobre 2014

Olivier PY (portrait TGV)

Olivier PY fut le colocataire de Garance CLAVEL, dans un film de chat perdu sans collier. Et n'arbitra jamais le face à face entre cette princesse et un Franck MANZONI tout à la fois inquiétant et hilarant.

Olivier PY,Avignon,Théâtre,Cinéma,Acteur,Portrait,Barbe

12 décembre 2009

Catherine HIEGEL, au delà des intrigues

HIEGEL Catherine Modif2 - 28235.jpgCatherine HIEGEL reste pour moi une comédienne de cinéma alors qu'elle est une immense comédienne de théâtre. Mais éloigné de Paris pour de sombres raisons provinciales, je n'ai pu voir Catherine sur scène. Mais sur la toile, notamment chez Balasko, elle était grandiose, séduisante, d'une classe incomparable et d'une profondeur humaine née sans doute de ce regard inoubliable. Je voulais juste lui rendre hommage. J'ai bien essayé ce soir de croquer son portrait au crayon HB, mais je ne suis pas parvenu à un résultat à la hauteur de la beauté de Catherine. J'en resterai là, car de l'éloge à l'obséquiosité il n'y a qu'un pas, que l'on franchit parfois, généralement en s'embronchant.

Catherine HIEGEL avait mis en scène Muriel M dans "le retour".

Mais elle ne se retournera pas sur certains machiavels victimes d'une in-fusion bobigniesque.

Mes hommages, Catherine.

27 juin 2007

Claude BROSSET (1943-2007)

medium_BROSSET_Claude.jpgDécidément, la camarde rôde souvent au milieu des bobines ces derniers temps...

Claude BROSSET vient de disparaître à Pontoise à l'âge de 63 ans. Il était né le 24 décembre 1943, à Juvisy-sur-Orge (Essonne). Il a fortement marqué le cinéma français depuis les années 70, par sa présence, son physique (1m83), sa voix grave et profonde et le génie de ses interprétations.

Bien que souvent cantonné à des seconds rôles, il ne s'en est pas tenu à un seul type de personnages, mais a constamment varié son jeu.

Il débute au cinéma en 1967 dans "un Homme de trop", de COSTA-GAVRAS, face à Charles VANEL (et Mario DAVID...), dans le rôle de "Ouf". Sa carrière reste assez tranquille jusqu'au milieu des années 70. Puis on le voit dans "R.A.S.", d'Yves BOISSET, en 1973, dans le rôle d'un adjudant-chef en poste en Algérie. Il tourne la même année avec Coline SERREAU. On le voit en parallèle à la télévision (où il a d'ailleurs débuté), et je me souviens de l'avoir découvert en 1974 dans "Ardéchois coeur-fidèle", face à Sylvain JOUBERT. Il a alors certainement pris sa place dans le coeur des téléspectateurs, même chez ceux qui avaient parfois du mal à retenir son nom.

On le voit ensuite face à Lino VENTURA et Patrick DEWAERE (dans l'excellent et jubilatoire "Adieu Poulet", de Pierre GRANIER-DEFERRE, en 1975), puis face à Jean-Paul BELMONDO (notamment dans le film très dur mais très réaliste, "le Corps de mon ennemi", d'Henri VERNEUIL, en 1976, dans lequel il joue le rôle d'un travesti aux tourments cornéliens, écrasé par la vie, par ses lâchetés et par la guerre entre un ancien patron de boîte de nuit, Jean-Paul BELMONDO, et le beau-père d'icelui, Bernard BLIER. Claude BROSSET est excellent. Un de mes films préférés. Le logement où est sensé résider le personnage incarné par Claude BROSSET se trouve à Lille, à quelques dizaines de mètres de l'endroit où j'ai passé six années de ma vie avant de commettre l'erreur de remettre les pieds en Provence, mais bref...).

Il prend un peu plus d'épaisseur (à tous les sens du terme) quand on le retrouve dans le rôle du parrain mafieux et corrupteur, Achille Volfoni, face encore à Jean-Paul BELMONDO, dans "Flic ou Voyou", de Georges LAUTNER (1979), avec des dialogues de Michel AUDIARD (CQFD). Un très bon film, où il croise d'autres excellents seconds-rôles, tels Jean-François BALMER, Georges GÉRET, Michel BEAUNE, Venantino VENANTINI, outre l'énorme Michel GALABRU en commissaire obtu.

Il poursuit sa carrière avec d'autres bons rôles, dans "le Marginal" (1983) face à BELMONDO (film plus moyen à mon sens que les deux précédents), dans "A mort l'arbitre" (de Jean-Pierre MOCKY), en 1984, dans "les Ripoux" en 1984.

Puis, il tourne surtout à la télé, au théâtre.

On le voir ensuite dans "L627" (1992), "le Radeau de la Méduse", d'Iradj AZIMI (1994, date de sortie) et "Capitaine Conan" (1996).

Il fait beaucoup de télé. On le voit notamment dans plusieurs épisodes de "Navarro", face à Roger HANIN.

Dernièrement, sa carrière cinématographique était relancée par deux comédies: "OSS 117: Le Caire nid d'espions" (2006), face à Jean DUJARDIN et "Gomez Vs Tavarès" (2007). Il était toujours jeune et on aurait aimé encore le voir jouer longtemps, mais la vie en a malheureusement décidé autrement.

Chapeau l'artiste.

-----------

Source photo:

http://nounours.typepad.com/.shared/image.html?/photos/uncategorized/cl2.JPG

11 juin 2007

Sandrine SARROCHE: "Je suis Ségolène"

medium_Je_suis_Ségolène_-_BIG.2.JPG

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu