Avertir le modérateur

02 juillet 2007

Musique : Les déclencheurs de déprime...

medium_Éternel_hiver.jpgMadame Emma BOVARY partait en live dès qu'elle entendait gémir le Pied-bot, tragique symbole de l'incompétence professionnelle de Charbovary, son mari balmérien.

De mon côté, le déclencheur de cafard (effet immédiat) c'est le bal musette avec accordéon et airs de passo-doble. Ce genre d'ambiance me prend aux tripes et me plonge dans une déprime instantanée (avis à mes futurs tortionnaires: inutile de me passer la gégène ou de me chatouiller, deux disques de Patrick Sébastien me feront tout avouer).

Je préfère mille fois l'ambiance "têtes-à-claques" d'une rave party, d'un after (chèvres) ou d'une free party. Au moins, la musique techno, house, rave, hardcore (et j'en passe), c'est un coeur qui bât, une énergie qui monte des machines, qui nous robotise et qui personnellement me donne la pêche. Ah... Un bon morceau des The Horrorist...

Ou bien des airs de Michel LEGRAND, Michel POLNAREFF ou Julien CLERC. Vitamines C de mon cortex anxiogène.

Mais je réalise qu'il y a pire que le bal musette pour me pousser dans les eaux claires de la Seine... Juste me faire écouter "Mistral Gagnant" de Renaud. La chanson est sublime mais le résultat est désastreux. Je snife au quart de tour. Et comme je snife en dedans, je finis par noyer le moteur et je cale.

Bon, sur ces belles paroles, je vais avaler un tube complet d'Isabelle BOULAY...

Aaargh

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu