Avertir le modérateur

17 septembre 2007

Rihanna (sonorisée)

Bernard BLIER, le parrain malgré lui

medium_BLIER_Bernard_by_Kzerphii_-_en_cours_01_-_Détai_-_UNFINISHEDl_copie.jpgBernard BLIER est né en Argentine le 11 janvier 1916 et mort à Paris le 29 mars 1989.

Il va devenir l'un des plus grands comédiens français et son répertoire est irremplaçable.

Il est l'élève de Louis JOUVET et sa carrière débute dès 1938, avant que la guerre ne l'éloigne des pla -teaux.

Pour le reste de sa biographie, on peut lire notam -ment l'ouvrage remarquable d'Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar, 1989), ainsi que sur les sites web:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Blier

http://www.biosstars.com/b/berblier/bernard_blier.htm

http://lancelot78800.free.fr/

On n'oubliera jamais son truculent personnage de Volfoni, dans "Les Tontons Flingueurs", de Michel AUDIARD, en 1963, ou celui plus inquiétant, mais tout aussi hilarant, de Cafarelli dans "les Barbouzes".

Personnellement, je garde en mémoire ses interprétations fameuses, mélanges de colère retenue et d'abasourdissement subtil, dans des films comme "le Grand restaurant" (1966), "Un idiot à Paris"(1967), "Laisse aller c'est une valse" (1970), avec les regrettés Jean YANNE et Michel CONSTANTIN, "Jo" (1971), "Tout le Monde il est beau, tout le monde il est gentil" (1971), "le Grand Blond avec une chaussure noire" (1972) avec des répliques inoubliables que lui seul pouvait porter telle "Merde, on tourne en rond", "le corps de mon ennemi" (1976) plus tragique, "Série noire" (1978) où il extraordinaire, "Pétrole ! Pétrole !" (1981), nanar où il excellent en émir Abdullah, "Twist again à Moscou" (1986) impeccable en apparatchik ...etc

On a parfois critiqué sa présence aux Césars, très malade et amaigri, mais il était touchant et l'on mesurait alors la place qu'il avait pris dans le coeur des français (et au delà des frontières aussi).

J'ai commencé le dessin ci-contre d'après une photo trouvé dans sa biographie signée Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar), sous le pseudo Kzerphii Toomk.

10 septembre 2007

Nelly FURTADO (Speed Painting) by Kzerphii Toomk

Que dire de Nelly FURTADO...? Je ne la connaissais pas jusqu'à cette année. Je n'ai vu que le clip de son dernier tube. Mais elle est l'artiste préférée de Katia, de Montreuil-sous-Bois. Alors voilà...

Prochaine étape, Shakira, pour Joëlle de Fribourg (Suisse).

Logiciels et matériel utilisés:

Photoshop Elements 3.0

CamStudioFr 2.0

Tablette Wacom (A6) 

RIHANNA (dessin de Kzerphii Toomk)

New site (build) : http://www.kzerphii.com 
medium_Rihanna_-_by_Kzerphii_copie.jpg
Vidéo du speed painting afférent:
et site sur RIHANNA:
 

Ma connaissance du répertoire de Rihanna est assez frugale. Je me suis contenté jusqu'à présent du clip, et de la chanson idoine, "Umbrella". Et je dois dire que c'est une excellente réussite visuelle, musicale et vocale, avec quelques effets électroniques non invasifs (ah, ces invasions...), notamment sur la tonalité de la voix de cette jolie chanteuse.

Certes, l'analyse des paroles ne nous plonge pas dans une philosophie à tiroirs ou dans un engagement politique quelconque, mais le tube est agréable.

Et Rihanna a de grands yeux très expressifs...

Bon, mon dessin ne respecte pas les critères morphologiques modernes, mais je ne suis qu'un piètre gribouilleur voué à une disparition inévitable de la planète Gribouillis.

Et ces fichues nuits blanches ne me permettent pas d'ouvrir assez grand les yeux... comme le ferait un mage hypnotiseur bidonné et télévisuel.

Ouala, ma dose d'insignifiance est lâchée.

On débranche.   

Les grands yeux... mdr

Pour illustrer mon propos précédent (dédié à Jeremiahd 3RD):

 medium_GrandsYeux158.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

medium_J3RD.jpg

09 septembre 2007

Robert CRUMB, un génie misophile

medium_CRUMB_Robert.jpgRobert CRUMB est un des dessinateurs de BD les plus célèbres au monde. Son style est reconnaissable au premier coup d'oeil. Femmes plus que charnelles, traits denses et hypertrophies harmonieuses des corps et des des mouvements.

CRUMB est né à Philadelphie en 1943 et a connu la célébrité dès 1967, époque du Summer of Love et de son départ pour San Francisco, dans le monde hippie et dans les envols au LSD, avec descentes superboliques.

L"humour de CRUMB est principalement visuel et direct, avec un sens de la parabole et du rébus graphique. Les femmes crumbiennes ont une taille fine sur un bassin très large et des jambes musclées mais harmonieuses, à l'instar de celles décrites par le personnage joué par Charles DENNER, dans "l'Homme qui aimait les femmes", film incontournable de François TRUFFAUT. "Les chevilles épaisses donnent une plus belle harmonie à la jambe", comme le disait à peu près Charles Denner avec expertise. Expertise de très haut niveau chez CRUMB.

CRUMB a quelques personnages récurrents comme Fritz (un Félix des temps modernes totalement déjanté), et Mister Natural...

La biographie de CRUMB fait apparaître une situation très névrotique dans sa famille. J'avais vu un reportage sur Arte il y a trois ou quatre ans, et l'on voyait bien les particularités de cette fratrie et surtout d'un des frères (j'ai oublié lequel)... Mais Robert CRUMB a su sublimer et magnifier ses angoisses.

Le 9ème Art a ses génies. Windsor McKay, Robert Crumb, Marcel Gotlib, Hergé...

Reste à savoir ce que va donner l'invasion Manga sur cette culture séculaire...

Mais franchement, quand on relit de vieux Magazines comme Pilote ou Mad, ou les cartoons de CRUMB, on a parfois du mal avec les personnages aux grands yeux.

Je préfère personnellement les pin' up aux mollets généreux...

-------------------------------------------------

Quelques sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Crumb

http://www.drame.org/blog/index.php?2007/08/11/624-la-rev...
 
-------------------------------------------------
 
Dessin de Kzerphii TOOMK, d'après photo de Baron WOLMAN (Retna), in "San Francisco dans les années 60", Editions de la Martinière, 2001.

04 septembre 2007

Bai LING (Speed Painting) par Kzerphii Toomk

 

Bai LING, comédienne chinoise hors norme, est née à CHENGDU, en 1970. Suite aux manifestations de la Place Tiananmen en 1989, auxquelles elle participa, conforme à ses convictions et à son comportement insoumis, elle partit s'installer à New York en 1991, y suivant des cours de cinéma. Elle a acquis la nationalité américaine en 1999 (source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bai_Ling).

Sa carrière a été lancée par le film "Red Corner".

En 2005, elle fit sensation en posant nue pour le magazine "Playboy", s'attirant les foudres du pouvoir chinois manifestement insensible à sa beauté et à son tempérament.

Parmi ses films récent, il faut retenir "Nouvelle cuisine", et l'affiche idoine particulièrement réussie.

J'ai compulsé (lol) des pages internet sur cette espiègle comédienne, et j'ai constaté qu'elle a systématiquement des problèmes de décolleté. Ce qui ajoute à sa légende en cours d'écriture.

J'ai choisi une photo plutôt sobre pour dessiner Bai LING sur la tablette graphique, à l'aide de Photoshop Elements 3.0 et CamstudioFr 2.0. Ayant fait nuit blanche, je n'ai pas terminé cette oeuvre noctambulienne mais l'essentiel y était. Je ferai une suite si j'ai le courage.

Et j'essayerai de dessiner aussi Gong LI, Zhang ZIYI, Michelle YEOH, Maggie CHEUNG, Vivian HSU et autres beautés chinoises...

 

01 septembre 2007

George W Bush (Speed Painting by Kzerphii)

Le speed painting est une technique à la mode sur internet (j'y souscris d'ailleurs pleinement). Elle provient des performances dans la vraie vie (lol), quand certains peintres réalisent en live une toile sous l'oeil du public, lors d'un vernissage, ou, plus rarement, à la télé. On se souvient aussi d'un film sur Picasso (de Melville ou de Resnais...???), et de l'émission "Tac au tac", il y a plus de trente ans avec les Reiser, Gotlib et Bretecher qui nous donnaient un vrai spectacle télévisuel, de qualité...

Désormais, le speed painting est issu d'enregistrement faits maison, avec camescope, webcam ou captures d'écran. Personnellement, j'utilise Photoshop Elements 3, CamstudioFr 2.0 et j'envoie le tout sur Youtube, puis sur le blog.

L'avantage du speed painting, c'est à mon sens l'intention pédagogique. A voir...

Ici, donc dessin de George W Bush, sous mon pseudo Kzerphii Toomk. 

 

26 août 2007

Jessica Alba (Speed Painting) by Hypop & Kzerphii

Nicole Ritchie (Speed Painting) by Kzerphii Toomk

25 août 2007

Rama YADE, dessin de Kzerphii Toomk

medium_YADE_Rama_02_by_Kzerphii_copie.3.jpg
Petit travail à la palette graphique.
Juste pour la beauté du personnage...
Le petit drapeau est un clin d'oeil. 
J'ai oublié d'enregistrer la réalisation du visage (j'étais resté sur "pause")... Sigh

24 août 2007

L'étrangleur... fantaisie nocturne

Encore un dessin qui a commencé sans savoir où il allait finir (et comme chacun sait, c'est le dessin qui pense, surtout quand le dessinateur est fatigué). Donc, il en est résulté une vidéo de facture aléatoire, piste improbable (c) vers d'autres cartoons à la Vex Aterry. Artisanat de l'inutile quand le monde court à sa perte. Un humour (médiocre) dénotateur d'un baissage de bras ? Fort possible. Fort probable. 

 

22 août 2007

Pokemon (Speedpainting, by Doudou)

21 août 2007

Orlando Bloom, by Katilina

Dessin triché 01

Comment éviter le regard d'un homme...? C'est impossible...

La preuve en images:

 http://www.kanitrino.de/PageFR/MausMaennchen.html

20 août 2007

Animation UV with Povray and Moray

18 août 2007

Speed Painting au crayon gris & Webcam

 http://fr.youtube.com/watch?v=jWxaSaLU1DQ

 

Kzerphii Toomk 

Camstudio 2.0 fr

Webcam

Crayon gris

Main droite

Lampe hallogène

Table

Sol

Planète 

01 août 2007

Katrin QUINOL, égérie de BLACKBOX

medium_LONDRA_0.jpg
C'était il y a presque 20 ans. Le groupe BLACKBOX démarrait en Italie, en prenant la tête des Hits avec la chanson "Ride on Time", puis faisait la conquête de la France et de la Grande Bretagne...

Sur scène, on voyait la sublime Katrin QUINOL (ou Catherine QUINOL), antillaise, ancien mannequin.

Un scandale éclata rapidement. Certains avancèrent que Katrin ne savait pas chanter et était doublée par Martha WASH, laquelle aurait donc eu seule cette voix puissante et incroyable.

Je me souviens néanmoins d'avoir assisté à un Live sur M6, vers 89/90, quand l'animateur Alexandre DEBANNE (auquel succéderait peu après Ophélie WINTER) demanda à Katrin qui allait monter sur scène: "Alors, certaines mauvaises langues disent que tu ne chantes qu'en playback et que ce n'est pas toi la voix dans la chanson Ride on Time".

Katrin QUINOL le regarda bien en face et lui lança avec un joli accent antillais: "Ben tu vas voir"...

Et je me souviens l'avoir vu chanter sur scène, avec un micro, et sans aucun playback apparent... Contrairement à la plupart des artistes qui étaient là...

Le mystère reste entier.

Il faut dire qu'à l'époque, certaines rumeurs ont même poussé le bouchon beaucoup plus loin sur la personne de Katrin, mais je ne vais pas relancer l'histoire...

Alors, un coup de pub, cette histoire de playback ?

Bref, pour moi Katrin QUINOL reste un très bon souvenir.

Une beauté perdue dans l'histoire de la musique du XXème siècle.

--------------------------

Site (officiel ?):

http://www.katrinquinol.com

31 juillet 2007

Orlando Bloom (Speed Painting)

Petit speed painting réalisé par Kzerphii TOOMK (myself) avec Photoshop Elements et CamStudio 2.0. J'ai essayé de dessiner Orlando BLOOM pour faire plaisir à une jeune fille qui me l'avait demandé mais bon, il louche un peu car mon copier-coller de l'oeil a foiré... Sorry.

 

Sinon, il faut rappeler qu'Orlando est né dans le Bronx, qu'il a grandi à Spanish Harlem (son vrai nom est Blumejez De la Fuente). Son service militaire l'avait emmené au Vietnam, où il travailla essentiellement à la Radio, comme animateur. Ses fameuses blagues avait beaucoup de succès. Puis il travailla quelques mois sur le projet Appollo XIV comme attaché de Presse auprès de la NASA. C'est là qu'il épousa Amarilla CORDILLA DELLAS ANDES, jeune prodige des échecs (la seule femme a avoir jamais battu PETROSSIAN). Son divorce, en plein Summer of Love, fut douloureux pour Orlando, qui entama alors une carrière au cinéma, notamment face à Marlon BRANDO et Audrey HEPBURN, dans "le Premier Passo Doble à Argenteuil". Pour le reste, on connaît sa filmographie  par coeur ("Pirates des Caraïbes", "Corsaires des Palétuviers", "Flibustiers en dentelles", "Razzia sur le Schtoumpf", "Moussaillon de la Pistoche"...etc

 

Et bien sûr, le fameux "Un clown au soleil", film magique de Claude LELOUCH.

 

Et j'allais oublier "Tout n'est qu'hoax", film de SF avec Donald SUTHERLAND et Uma THURMAN

30 juillet 2007

Cindy Santos (clip amélioré)

Cindy SANTOS est une jeune chanteuse suisse, originaire de Neuchâtel, en Suisse. Sa famille a des racines au Portugal.

Cindy a débuté avec d'autres pseudos, familiaux ou artistiques, tels LAYKIMBERLY ou KIMI (KIMY).

Le grand public l'a découverte dans l'émission la Nouvelle Star, sur M6, en 2006, face à des concurrents tels que Christophe WILLEM

Il faut l'avoir entendue interpréter "Respect" d'Aretha FRANKLIN... Elle était magique...

On attend la suite...

En espérant que les bons auteurs et les bons compositeurs vont se pencher sur Cindy.

On peut découvrir ses blogs officiels:

http://thelaykimberly.skyrock.com/

http://cindylaykimberlyofficiel.skyrock.com 

Son forum officiel:

http://just-cindy.xooit.com/index.php

 

29 juillet 2007

Speed Painting expérimental (hum)

28 juillet 2007

A la mémoire de Ioana, alias Bugwoman

medium_lucia2.jpg
Je viens d'apprendre avec tristesse la disparition de Ioana, alias Bugwoman, alors que je venais juste de la saluer sur un autre blog.
 
Toute son histoire est ici:
 
 
Une pensée pour elle... 
 
 

26 juillet 2007

Croissance économique et justice sociale

medium_Honor_C3_A9_Daumier_-_Le_Wagon_de_troisi_C3_A8me_classe.jpgPour faire simple, partons de l'image populaire de la part de gâteau. Nous avons tous faim. Donc, nous voulons natu-rellement avoir une part de gâteau plus grande. Pour cela, il existe deux techniques, soit le gâteau est plus grand et la part va forcément augmenter, soit le gateau ne grossit pas, et il faudra alors prendre une fraction plus grande du gâteau, au détriment des autres convives.

La tragédie de l'humanité réside ici.

Le nombre de convives n'a cessé d'augmenter, le gâteau a grossi mais pas assez vite. En outre, certains convives prennent de grosses parts au détriment de ceux qui mangent des miettes.

La compétitivité, c'est l'art de se battre pour obtenir la plus grosse part possible. La compétitivité se diversifie entre plusieurs techniques: acharnement au travail pour avoir une meilleure formation professionnelle, et dont les meilleurs postes, et donc les postes les plus rémunérés, acharnement ensuite pour travailler le plus possible, à la manière du camarade Stakhanov, sui sublimait avec son marteau-piqueur. D'autres techniques sont plus subtiles, notamment le relationnel de faveurs (les réseaux d'entraides et les marches-pieds, les petits coups de pouces et les renvois d'ascenceur, la ploutocratie, la nomenklaturattitude...etc), les coups bas, la tromperie, le vol, le lobbying...etc

Bref, le gâteau garde la même taille mais chacun se débat pitoyablement pour grignoter sur la part de son voisin.

Pour que la métaphore soit complètement, concevons un gâteau qui se reconstitue au même rythme que sa vitesse de consommation... Puisque le travail produit des richesses (du gâteau) qui seront consommées (par les convives).

Quand le gâteau devient minuscule, en période de crise économique, les tensions grandissent entre les convives, et tout est bon pour survivre.

En tout état de cause, les convives sont parqués par groupes (nationaux, religieux, communautaires), groupes dirigés parfois par des dictateurs de paille qui négocient avec les groupes puissants pour mettre la main sur les parts des membres desdits groupes, et se redistribuer de beaux morceaux. Les membres du groupes crèvent de faim, le dictateur se remplit la panse et renvoie du gâteau à ses complices plus riches (allusion balourde, ici, à l'exploitation des richesses des pays "en voie de développement").

Inutile de préciser ici, que la philosophie de chacun de nous va fluctuer entre un mutualisme proudhonnien, un égalitarisme marxien, un libéralisme hayekien, un communautarisme ghettoïste, ou tout autre mode de conception économico-sociale du monde. Chacun gère ses valeurs comme il le veut, comme il peut.

Reste ensuite à examiner l'hypothèse où le gâteau va grossir. La fameuse croissance économique !

Or, il doit être observé que pour fabriquer le gâteau il faut tirer sur les ressources naturelles de la planète (mines de farine au Zaïre, forêts d'oeufs en Amérique latine...etc), donc mettre en péril l'avenir, il faut polluer la même planète (coquilles radioactives, tubes de chocolat vides...etc), obscurcir le ciel de déchets satellitaires (syndrome de Prométhée)...etc.

Or, la croissance est prônée comme un dogme absolu, et ses effets pervers croissent avec l'augmentation du nombre de convives qui ont de plus en plus d'appétit.

Mais pendant que certains se gavent et que d'autres n'ont pas le temps de réfléchir, trop occupés à survivre pour certains, la situation s'aggrave.

Bref...

En tout cas, j'ai vu un bout d'un film de Marco Ferreri, "la Grande Bouffe"...

Et faut que j'attaque mon régime avant l'été...

Zut, trop tard.

 

24 juillet 2007

Cindy Santos waiting for you (song)

23 juillet 2007

Cindy Santos waiting for you

Un petit air composé par moi-même, pour Cindy Santos, alias Laykimberly...


podcast

Un pont pour Tahiti

medium_Tahiti.2.jpg

Marcel VanduNor promenait sur une plage de Malo-les-Bains, solitaire et empli de mélancolitude... Son regard portait sur la mer agitée, sur le ciel d'un gris tumultueux et sur les dunes sensuelles. Ses pensées balladaient elles aussi, où bon leur semblait, sans que Marcel ne leur donne de directive, d'objectif, ni une quelconque utilité.

 A un instant, notre promeneur heurta un corps dur enfoui dans le sable. Il ne s'agissait pas du cadavre de Hulk, mais de ce qui ressemblait à une simple théière, en cuivre, comme on en trouve à foison dans les souks de Casablanca, Constantine ou Damas.

 Elle était recouverte de silice et de mazout.

 Marcel prit le bout de son marcel et frotta l'objet, avec la vigueur et la patience de l'artisan qu'il aurait pu être s'il avait eu du courage.

Au bout de quelques instants, d'un certain temps raynaudien, un génie phosphorescent jaillit avec harmonie de la théière.

Cet être de lumière faisait grise mine, à l'instar du ciel si lourd.

"Eh bien, cela fait quatre fois que l'on me dérange cette semaine. Jamais un instant de calme. J'en ai marre ! Puisque c'est comme ça, pour les trois voeux, tu peux toujours rêver. Ce sera UN voeu et pi c'est tout".

Marcel qui n'en demandait pas tant restait bouche bée, au risque d'avaler une mouette.

"Alors, que veux-tu?"

Marcel réfléchit longuement puis balbutia:

"Ben, euh... J'ai toujours eu envie d'aller visiter Tahiti, c'est mon rêve. Mais j'ai peur de l'avion et je ne supporte pas les voyages en bateau. Jaimerais que vous me construisiez un pont,entre Dunkerque et Tahiti..."

Le génie plissa les yeux avec une intellgence non feinte, resta silencieux quelques secondes, puis répondit:

"Ecoutes, je comprends tes motivations, mais soyons sérieux. Un pont pour Tahiti nécessiterait d'utiliser dix années de la production mondiale du béton et de l'acier. Il faudrait couler des piliers sur des fosses abyssales, de plusieurs kilomètres de haut. Employer des milliers, voire des millions d'ouvriers, les équiper de bouteilles de plongée... Non, franchement, je veux bien t'exhausser un voeu, mais choisis quelque chose de réaliste, pas un truc irréalisable... Choisis autre chose".

Marcel, quoique dépité, se reprit à chercher. Puis il demanda:

"J'ai trouvé. En fait, voilà, j'ai toujours eu des problèmes avec les femmes. Je n'ai jamais compris leur comportement, leurs regards, leurs gestes, leurs discours... Je n'ai jamais su si elle voulaient dire oui quand elle disaient non, jamais compris le sens de leurs caprices, les fluctuations de leur humeur... Enfin, bref, mon voeu est le suivant: je voudrais comprendre la psychologie féminine".

Le génie pris soudain un air atterré. Un silence glacial s'installa, interminable. Marcel observait cet être magique qui semblait maintenant complètement perdu... Mais ce dernier retrouva ses esprit. Il regarda Marcel droit dans les yeux, et d'un voix calme, il lui demanda:

"Le pont, tu le veux avec deux ou quatre voies ?"

22 juillet 2007

Eve Lisbon (clip musical)

Une vieille composition musicale, assez vaine, réalisée par moi même sous le pseudo Kzerphii Toomk. Le pseudo dessin animé est de la même main. Hommage pitoyable à une véritable artiste.

21 juillet 2007

Mon deuxième (second ?) speed painting

Logiciels utilisés : Photoshop Elements 6 & CamStudio 2.1.051 + Tablette Wacom A6

20 juillet 2007

Mon premier speed painting

 http://www.youtube.com/watch?v=iti7vfmgetE

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu