Avertir le modérateur

15 octobre 2007

Le petit barbier juif

medium_Le_Dictateur.jpg Adenoid Hynkel est la caricature d'Adolph Hitler, incarné par le grand Charlie Chaplin.

Sa ressemblance avec un petit barbier juif va conduire ce dernier à prononcer un inoubliable discours en faveur de la paix.

Le film est sorti le 15 octobre 1940.

Le monde a bien changé depuis...

Ah ouais?

J'ai surtout l'impression que des petits hitler ont vu le jour un peu partout dans le monde, qu'ils sont ou vont être dotés de l'arme nucléaire (grâce à la bienveillance lucrative de certains), sous le regard indifférent de l'humanité. En 1933, les nazis se répandaient sur le monde. S'alliaient avec la Russie, s'installaient aux Etats-Unis (on a oublié qu'ils ont même pu remplir des stades aux USA lors de leurs manifestations de masse).

Outre les actuels et futurs dictateurs, il serait temps de s'interroger sur la mise en place d'un système général d'atteinte aux libertés, que ce soit techniquement, spirituellement, moralement, administrativement et juridiquement.

La lutte contre le totalitarisme doit être constante.

Quand un véhicule fonce sur un mur, le coup de volant ne se donne pas après l'impact.

Bonne semaine à tous.

10 octobre 2007

Sébastien CHABAL (Speed Painting) par Kzerphii Toomk

medium_CHABAL_Sebastien_by_Kzerphii_Toomk_copie.2.jpgOn peut envisager la Chabalmania comme un épiphénomène, comme un de ces hasards médiatiques et chaotiques. Chabal symboliserait une France forte, arrogante, à l'inverse de ce qu'elle est devenue sur certains plans de la scène internationale...

Ce côté gros ours, pourfendeur gaulois, chauvin et stoïque, a quelque chose d'impressionnant.

Mais bon, il faut quand même observer que Chabal est avant tout un très bon joueur de rugby, malin, ayant su se choisir un look qui devait manquer au paysage de l'Ovalie, depuis Jean-Pierre Rives notamment. Un contraste intéressant avec les éphèbes guazziniens...

Chabal c'est le courage et la combativité. Ou l'image que l'on veut en avoir.

Sa légende comme celle de ses copains du XV (ou du XXX selon l'angle de vue) est en voie de construction. Cela tient à deux victoires à venir, face à deux des trois A.

Le dessin ci-contre a été fait sur tablette graphique Wacom A6, avec Photoshop Elements 3.0 et CamstudioFr 2.0.

La vidéo est le speed painting afférent.

Et comme auraient dit les Branquignols, "Allez France".

"Allez les petits!", pour reprendre l'expression de Roger Couderc qui commente les matchs sur son petit nuage ovale... 

 

03 octobre 2007

José BOVÉ, rebelle gaulois (Dessin de Kzerphii Toomk)

medium_BOVE_José_by_Kzerphii_Toomk_copie.jpgJosé Bové, de son vrai nom José Bovétorix, est né le 11 juin 72 (av.JC), à Talence, en Auvergne, au carrefour de la voie romaine Via Aurelia et de la voie celtique Via Campesina.

Son père appartenait à l'origine à la tribu des Belges, vivant aux frontières de l'Empire.

La famille Bovétorix a vécu longtemps au Vinland, près de Bercae-Lae. Puis le jeune José a suivi des études dans un établissement religieux, au sud de Lutèce, avant d'en être exclu. La légende ne dit pas s'il jurait par Jupiter et par Mercure (voire par Minerve).

Il entre ensuite dans une école préparatoire de Burdigala.

Il milite contre le militarisme romain, et notamment contre la guerre des Gaules. On ne sait d'ailleurs toujours pas si c'est lui ou Bryan Lahife qui a écrit "Romans go home" sur les murs de la place des Quinquonces.
N'intégrant pas les Légions Romaines, il est poursuivi comme déserteur, et se rend au delà de l'Indus, au sud de la Bactriane, pour y rencontrer des peuplades étranges. Peut-être croyait-il avoir alors rejoint le Vinland par l'Est...

Toujours recherché par l'armée romaine, il se cache dans une tribu d'agriculteur, puis va travailler ses déclinaisons latines, avec la formule de Marc-Aurèle: "Gardarem Lou Larzacum".

Il protège alors le futur roi de France (futur nom de la Gaule), Francesco Mitterrandum, que tentaient d'occire quelques fanatiques de la lointaine Candy (ah, le fameux petit parchemin rouge qui a influencé tant de sages gaulois, en cette époque troublée...).

Il élève ensuite des sangliers dans les collines arvernes, et fabrique du Roquefort.

Il se rend dans les mers lointaines, sur une galère phénicienne, "Verdum Pax", pour empêcher que des érudits ne fassent trembler la terre au moyen de formules magiques (inventées autrefois par Albertum Einsteinae, et Maria Curiae).

La célébrité arrive lorsqu'il démonte un temple breton installé au sud du Pays Arverne, à Amiliavum, et dédié aux orgies où l'on trempait des tranches de boeuf dans de l'huile bouillante, avant de les glisser entre deux tranche de pain.

Puis il mène certains combats en essayant de rassembler les tribus gauloises, puis des tribus plus lointaines.

Sur la Via Campesina, il rencontre Jack Nicholson, avec lequel il évoque les techniques d'infiltration dans l'Empire.
 
Il se rend aussi en Palestine. Ce qui lui vaudra quelques mésaventures. Et il ne s'agissait pas alors d'une quête arthurienne, malgré ses origines celtiques.
 
José Bovétorix va également connaître les géôles romaines après avoir détruit le temble Maquus Donaldiam, et coupé du blé magique, planté en Gaule par l'apprenti Mickey Monsantum, et protégé par les Compagnies Romaines de Sécurité.

Enfin, il tente de devenir chef des tribus gauloises, mais n'y parvient pas, ayant face à lui une Walkirie, un factotum et un guerrier hunnique.

Sa moustache fleurie est désormais célèbre.

On peut lire ses mémoires dans le livre "Rebel with many causes".

-----------------------------------------

Le dessin ci-contre a été réalisé par Kzerphii Toomk, barbare phocéen, sur tablettum graphicum Wacom (A6), avec Photoshopum Elementsum 3.0 et CamstudioFr 2.0.

La vidéo est le speedum paintingum afférent.

L'humour du présent article est garanti 100% gaulois (tendance Jean Amadou et Robert Lamoureux), et sans OGM.


17 septembre 2007

Bernard BLIER, le parrain malgré lui

medium_BLIER_Bernard_by_Kzerphii_-_en_cours_01_-_Détai_-_UNFINISHEDl_copie.jpgBernard BLIER est né en Argentine le 11 janvier 1916 et mort à Paris le 29 mars 1989.

Il va devenir l'un des plus grands comédiens français et son répertoire est irremplaçable.

Il est l'élève de Louis JOUVET et sa carrière débute dès 1938, avant que la guerre ne l'éloigne des pla -teaux.

Pour le reste de sa biographie, on peut lire notam -ment l'ouvrage remarquable d'Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar, 1989), ainsi que sur les sites web:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Blier

http://www.biosstars.com/b/berblier/bernard_blier.htm

http://lancelot78800.free.fr/

On n'oubliera jamais son truculent personnage de Volfoni, dans "Les Tontons Flingueurs", de Michel AUDIARD, en 1963, ou celui plus inquiétant, mais tout aussi hilarant, de Cafarelli dans "les Barbouzes".

Personnellement, je garde en mémoire ses interprétations fameuses, mélanges de colère retenue et d'abasourdissement subtil, dans des films comme "le Grand restaurant" (1966), "Un idiot à Paris"(1967), "Laisse aller c'est une valse" (1970), avec les regrettés Jean YANNE et Michel CONSTANTIN, "Jo" (1971), "Tout le Monde il est beau, tout le monde il est gentil" (1971), "le Grand Blond avec une chaussure noire" (1972) avec des répliques inoubliables que lui seul pouvait porter telle "Merde, on tourne en rond", "le corps de mon ennemi" (1976) plus tragique, "Série noire" (1978) où il extraordinaire, "Pétrole ! Pétrole !" (1981), nanar où il excellent en émir Abdullah, "Twist again à Moscou" (1986) impeccable en apparatchik ...etc

On a parfois critiqué sa présence aux Césars, très malade et amaigri, mais il était touchant et l'on mesurait alors la place qu'il avait pris dans le coeur des français (et au delà des frontières aussi).

J'ai commencé le dessin ci-contre d'après une photo trouvé dans sa biographie signée Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar), sous le pseudo Kzerphii Toomk.

10 septembre 2007

Les grands yeux... mdr

Pour illustrer mon propos précédent (dédié à Jeremiahd 3RD):

 medium_GrandsYeux158.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

medium_J3RD.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu