Avertir le modérateur

23 octobre 2007

Marie TARTOIS (Speed Painting) par Kzerphii Toomk

Durée réelle: 1h00

Marie TARTOIS, petite-fille d'Emile ZOLA, a grandi près des corons arrageois. Elle a suivi ses études au Collège Céhèssa. Puis elle a créé la revue des scouts "Cheftaine à la place du Cheftain".

Elle est ensuite entrée à l'Ecole Normale Supérieure des Animateurs de Radio. Elle a débuté à la télé en 1949 auprès de Pierre TCHERNIA et Pierre DESGRAUPES, puis, à la radio, elle a assisté José ARTHUR, Pierre BOUTEILLER, Zappy MAX, Lucien JEUNESSE, Jacques CHANCEL, Julien DELLI FIORI, Philippe BOUVARD, Philippe MANOEUVRE, Max MEYNIER, Gérard KLEIN, Stéphane PAOLI, Jean-Pierre ELKABACH, Jean-Louis FOULQUIER (Vive les Francofolies), Ménie GREGOIRE, Laurent RUQUIER, Julie, Maryse GILDAS, Harry ROSELMACK, Anne GAILLARD, Doc... On l'a entendue sur Radio Mistral, à Aix-en-Provence en 1982 (avec Caroline), à la TSF avec Jean NOHAIN, et sur Radio-Londres, avec le Général. Bref une bien belle carrière, avant qu'elle ne rejoigne Monsieur DIFOOL sur Fun-Radio puis sur Skyrock.

Accessoirement, elle est bien jolie.

Précision: CamstudioFr est un logiciel gratuit et très simple à utiliser (le lien pour le télécharger est sur un article précédent). Il faut éviter la version 2.1 plus perfectionnée mais qui bugge pas mal et qui n'est qu'en anglais. Photoshop Elements est un logiciel payant mais il est parfois livré avec certains ordis ou appareil photo numériques (ce qui a été mon cas). Photofiltre est gratuit et remplace Photoshop sans problème. Il y a aussi d'autres logiciels gratuits: The Gimp, PaintShop (chercher sur Google pour les liens de téléchargement), et bien sûr MsPaint (livré avec Windows) avec lequel j'ai fait le dessin de Bill KAULITZ.

----------
La vidéo du shooting ayant amené à la photo de Marie TARTOIS:
http://fr.youtube.com/watch?v=iHO-f4TtKj8

10 octobre 2007

Sébastien CHABAL (Speed Painting) par Kzerphii Toomk

medium_CHABAL_Sebastien_by_Kzerphii_Toomk_copie.2.jpgOn peut envisager la Chabalmania comme un épiphénomène, comme un de ces hasards médiatiques et chaotiques. Chabal symboliserait une France forte, arrogante, à l'inverse de ce qu'elle est devenue sur certains plans de la scène internationale...

Ce côté gros ours, pourfendeur gaulois, chauvin et stoïque, a quelque chose d'impressionnant.

Mais bon, il faut quand même observer que Chabal est avant tout un très bon joueur de rugby, malin, ayant su se choisir un look qui devait manquer au paysage de l'Ovalie, depuis Jean-Pierre Rives notamment. Un contraste intéressant avec les éphèbes guazziniens...

Chabal c'est le courage et la combativité. Ou l'image que l'on veut en avoir.

Sa légende comme celle de ses copains du XV (ou du XXX selon l'angle de vue) est en voie de construction. Cela tient à deux victoires à venir, face à deux des trois A.

Le dessin ci-contre a été fait sur tablette graphique Wacom A6, avec Photoshop Elements 3.0 et CamstudioFr 2.0.

La vidéo est le speed painting afférent.

Et comme auraient dit les Branquignols, "Allez France".

"Allez les petits!", pour reprendre l'expression de Roger Couderc qui commente les matchs sur son petit nuage ovale... 

 

03 octobre 2007

José BOVÉ, rebelle gaulois (Dessin de Kzerphii Toomk)

medium_BOVE_José_by_Kzerphii_Toomk_copie.jpgJosé Bové, de son vrai nom José Bovétorix, est né le 11 juin 72 (av.JC), à Talence, en Auvergne, au carrefour de la voie romaine Via Aurelia et de la voie celtique Via Campesina.

Son père appartenait à l'origine à la tribu des Belges, vivant aux frontières de l'Empire.

La famille Bovétorix a vécu longtemps au Vinland, près de Bercae-Lae. Puis le jeune José a suivi des études dans un établissement religieux, au sud de Lutèce, avant d'en être exclu. La légende ne dit pas s'il jurait par Jupiter et par Mercure (voire par Minerve).

Il entre ensuite dans une école préparatoire de Burdigala.

Il milite contre le militarisme romain, et notamment contre la guerre des Gaules. On ne sait d'ailleurs toujours pas si c'est lui ou Bryan Lahife qui a écrit "Romans go home" sur les murs de la place des Quinquonces.
N'intégrant pas les Légions Romaines, il est poursuivi comme déserteur, et se rend au delà de l'Indus, au sud de la Bactriane, pour y rencontrer des peuplades étranges. Peut-être croyait-il avoir alors rejoint le Vinland par l'Est...

Toujours recherché par l'armée romaine, il se cache dans une tribu d'agriculteur, puis va travailler ses déclinaisons latines, avec la formule de Marc-Aurèle: "Gardarem Lou Larzacum".

Il protège alors le futur roi de France (futur nom de la Gaule), Francesco Mitterrandum, que tentaient d'occire quelques fanatiques de la lointaine Candy (ah, le fameux petit parchemin rouge qui a influencé tant de sages gaulois, en cette époque troublée...).

Il élève ensuite des sangliers dans les collines arvernes, et fabrique du Roquefort.

Il se rend dans les mers lointaines, sur une galère phénicienne, "Verdum Pax", pour empêcher que des érudits ne fassent trembler la terre au moyen de formules magiques (inventées autrefois par Albertum Einsteinae, et Maria Curiae).

La célébrité arrive lorsqu'il démonte un temple breton installé au sud du Pays Arverne, à Amiliavum, et dédié aux orgies où l'on trempait des tranches de boeuf dans de l'huile bouillante, avant de les glisser entre deux tranche de pain.

Puis il mène certains combats en essayant de rassembler les tribus gauloises, puis des tribus plus lointaines.

Sur la Via Campesina, il rencontre Jack Nicholson, avec lequel il évoque les techniques d'infiltration dans l'Empire.
 
Il se rend aussi en Palestine. Ce qui lui vaudra quelques mésaventures. Et il ne s'agissait pas alors d'une quête arthurienne, malgré ses origines celtiques.
 
José Bovétorix va également connaître les géôles romaines après avoir détruit le temble Maquus Donaldiam, et coupé du blé magique, planté en Gaule par l'apprenti Mickey Monsantum, et protégé par les Compagnies Romaines de Sécurité.

Enfin, il tente de devenir chef des tribus gauloises, mais n'y parvient pas, ayant face à lui une Walkirie, un factotum et un guerrier hunnique.

Sa moustache fleurie est désormais célèbre.

On peut lire ses mémoires dans le livre "Rebel with many causes".

-----------------------------------------

Le dessin ci-contre a été réalisé par Kzerphii Toomk, barbare phocéen, sur tablettum graphicum Wacom (A6), avec Photoshopum Elementsum 3.0 et CamstudioFr 2.0.

La vidéo est le speedum paintingum afférent.

L'humour du présent article est garanti 100% gaulois (tendance Jean Amadou et Robert Lamoureux), et sans OGM.


30 septembre 2007

Nicolas SARKOZY (Speed Painting)

29 septembre 2007

Rachida DATI (dessin de Kzerphii Toomk)

medium_DATI_Rachida_by_Kzerphii_Toomk_2007_09_28.jpg

Rachida DATI est née le 27 novembre 1965 dans un petit village bourguignon.

Après de longues études de droit et d'économie, elle entre chez Elf-Aquitaine en 1987, puis chez Matra-Communication en 1990 (service d'audit).

Elle collabore avec Jacques ATTALI, au sein de la BERD, en 1993.

En 1994, elle est à la Lyonnaise des Eaux, puis de 1995 à 1997 elle est conseillère au Ministère de l'Education Nationale, en qualité de juriste.

Admise sur titres, elle intègre l'Ecole Nationale de la Magistrature de 1997 à 1999.

Elle occupe différents postes, de BOBIGNY à EVRY, en passant par PERONNE, puis rejoint très vite le Ministère de l'Intérieur en 2003,en qualité de conseillère de Nicolas SARKOZY.

Elle fait un passage au Conseil Général des Hauts de Seine, puis retourne au Ministère de l'Intérieur, avant d'adhérer à l'UMP puis de devenir en juin  2007 Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

-----

Le dessin ci-contre a été réalisé sur tablette graphique (Wacom A6), avec les logiciels Photoshop Elements 3.0 et CamstudioFr 2.0, sous le pseudonyme de Kzerphii Toomk.

Un speed painting a été enregistré. Il peut être visionné, également ci-contre. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu