Avertir le modérateur

17 septembre 2007

Bernard BLIER, le parrain malgré lui

medium_BLIER_Bernard_by_Kzerphii_-_en_cours_01_-_Détai_-_UNFINISHEDl_copie.jpgBernard BLIER est né en Argentine le 11 janvier 1916 et mort à Paris le 29 mars 1989.

Il va devenir l'un des plus grands comédiens français et son répertoire est irremplaçable.

Il est l'élève de Louis JOUVET et sa carrière débute dès 1938, avant que la guerre ne l'éloigne des pla -teaux.

Pour le reste de sa biographie, on peut lire notam -ment l'ouvrage remarquable d'Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar, 1989), ainsi que sur les sites web:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Blier

http://www.biosstars.com/b/berblier/bernard_blier.htm

http://lancelot78800.free.fr/

On n'oubliera jamais son truculent personnage de Volfoni, dans "Les Tontons Flingueurs", de Michel AUDIARD, en 1963, ou celui plus inquiétant, mais tout aussi hilarant, de Cafarelli dans "les Barbouzes".

Personnellement, je garde en mémoire ses interprétations fameuses, mélanges de colère retenue et d'abasourdissement subtil, dans des films comme "le Grand restaurant" (1966), "Un idiot à Paris"(1967), "Laisse aller c'est une valse" (1970), avec les regrettés Jean YANNE et Michel CONSTANTIN, "Jo" (1971), "Tout le Monde il est beau, tout le monde il est gentil" (1971), "le Grand Blond avec une chaussure noire" (1972) avec des répliques inoubliables que lui seul pouvait porter telle "Merde, on tourne en rond", "le corps de mon ennemi" (1976) plus tragique, "Série noire" (1978) où il extraordinaire, "Pétrole ! Pétrole !" (1981), nanar où il excellent en émir Abdullah, "Twist again à Moscou" (1986) impeccable en apparatchik ...etc

On a parfois critiqué sa présence aux Césars, très malade et amaigri, mais il était touchant et l'on mesurait alors la place qu'il avait pris dans le coeur des français (et au delà des frontières aussi).

J'ai commencé le dessin ci-contre d'après une photo trouvé dans sa biographie signée Annette BLIER et Claude DUFRESNE (Solar), sous le pseudo Kzerphii Toomk.

10 septembre 2007

Les grands yeux... mdr

Pour illustrer mon propos précédent (dédié à Jeremiahd 3RD):

 medium_GrandsYeux158.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

medium_J3RD.jpg

09 septembre 2007

Robert CRUMB, un génie misophile

medium_CRUMB_Robert.jpgRobert CRUMB est un des dessinateurs de BD les plus célèbres au monde. Son style est reconnaissable au premier coup d'oeil. Femmes plus que charnelles, traits denses et hypertrophies harmonieuses des corps et des des mouvements.

CRUMB est né à Philadelphie en 1943 et a connu la célébrité dès 1967, époque du Summer of Love et de son départ pour San Francisco, dans le monde hippie et dans les envols au LSD, avec descentes superboliques.

L"humour de CRUMB est principalement visuel et direct, avec un sens de la parabole et du rébus graphique. Les femmes crumbiennes ont une taille fine sur un bassin très large et des jambes musclées mais harmonieuses, à l'instar de celles décrites par le personnage joué par Charles DENNER, dans "l'Homme qui aimait les femmes", film incontournable de François TRUFFAUT. "Les chevilles épaisses donnent une plus belle harmonie à la jambe", comme le disait à peu près Charles Denner avec expertise. Expertise de très haut niveau chez CRUMB.

CRUMB a quelques personnages récurrents comme Fritz (un Félix des temps modernes totalement déjanté), et Mister Natural...

La biographie de CRUMB fait apparaître une situation très névrotique dans sa famille. J'avais vu un reportage sur Arte il y a trois ou quatre ans, et l'on voyait bien les particularités de cette fratrie et surtout d'un des frères (j'ai oublié lequel)... Mais Robert CRUMB a su sublimer et magnifier ses angoisses.

Le 9ème Art a ses génies. Windsor McKay, Robert Crumb, Marcel Gotlib, Hergé...

Reste à savoir ce que va donner l'invasion Manga sur cette culture séculaire...

Mais franchement, quand on relit de vieux Magazines comme Pilote ou Mad, ou les cartoons de CRUMB, on a parfois du mal avec les personnages aux grands yeux.

Je préfère personnellement les pin' up aux mollets généreux...

-------------------------------------------------

Quelques sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Crumb

http://www.drame.org/blog/index.php?2007/08/11/624-la-rev...
 
-------------------------------------------------
 
Dessin de Kzerphii TOOMK, d'après photo de Baron WOLMAN (Retna), in "San Francisco dans les années 60", Editions de la Martinière, 2001.

01 août 2007

Katrin QUINOL, égérie de BLACKBOX

medium_LONDRA_0.jpg
C'était il y a presque 20 ans. Le groupe BLACKBOX démarrait en Italie, en prenant la tête des Hits avec la chanson "Ride on Time", puis faisait la conquête de la France et de la Grande Bretagne...

Sur scène, on voyait la sublime Katrin QUINOL (ou Catherine QUINOL), antillaise, ancien mannequin.

Un scandale éclata rapidement. Certains avancèrent que Katrin ne savait pas chanter et était doublée par Martha WASH, laquelle aurait donc eu seule cette voix puissante et incroyable.

Je me souviens néanmoins d'avoir assisté à un Live sur M6, vers 89/90, quand l'animateur Alexandre DEBANNE (auquel succéderait peu après Ophélie WINTER) demanda à Katrin qui allait monter sur scène: "Alors, certaines mauvaises langues disent que tu ne chantes qu'en playback et que ce n'est pas toi la voix dans la chanson Ride on Time".

Katrin QUINOL le regarda bien en face et lui lança avec un joli accent antillais: "Ben tu vas voir"...

Et je me souviens l'avoir vu chanter sur scène, avec un micro, et sans aucun playback apparent... Contrairement à la plupart des artistes qui étaient là...

Le mystère reste entier.

Il faut dire qu'à l'époque, certaines rumeurs ont même poussé le bouchon beaucoup plus loin sur la personne de Katrin, mais je ne vais pas relancer l'histoire...

Alors, un coup de pub, cette histoire de playback ?

Bref, pour moi Katrin QUINOL reste un très bon souvenir.

Une beauté perdue dans l'histoire de la musique du XXème siècle.

--------------------------

Site (officiel ?):

http://www.katrinquinol.com

28 juillet 2007

A la mémoire de Ioana, alias Bugwoman

medium_lucia2.jpg
Je viens d'apprendre avec tristesse la disparition de Ioana, alias Bugwoman, alors que je venais juste de la saluer sur un autre blog.
 
Toute son histoire est ici:
 
 
Une pensée pour elle... 
 
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu